Republique Algerienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche

Administration Chargée de la Pêche et de l’Aquaculture

Recherche

 La sous direction de la recherche est chargé :

- De participer au développement de la recherche scientifique appliquée dans le domaine de la pêche et des ressources halieutiques ;

- De réunir, en concertation avec les structures concernées, les éléments nécessaires à l’identification et à l’orientation des projets de recherche ;

- De participer, avec les organismes concernés, aux études relatives à l’aménagement du littoral ;

- De faire entreprendre, en concertation avec les structures concernées et organes spécialisés, les études d’évaluation et de prospection des ressources halieutiques et aquacoles.

Programme National de Recherche pour
la pèche et l’Aquaculture

Dans son article3, la loi n°08-05 du 16 Safar 1429 correspondant au 23 février 2008 portant loi d’orientation et de programme à projection quinquennale sur la recherche scientifiquement et le développement technologique 2008-2012, définie les principaux objectifs de la recherche scientifique et du développement technologique projetés pour la décennie à venir. Pour atteindre ces objectifs, l’article 10, définie les programmes nationaux de recherche (PNR) dont le Programme National de Recherche pour la Pèche et l’Aquaculture exposé ci-dessous :

Préambule

Les objectifs essentiels du secteur de la pêche et des ressources halieutiques portent sur l’accroissement de la production de protéines animales et végétales d’origine aquatique, à travers le développement et l’optimisation des moyens de la pêche et de la domestication, l’intensification et l’adaptation des systèmes de production, la valorisation des milieux marins et continentaux, naturels et artificiels, l’accessibilité du produit, l’émergence de pôles socio-économiques, la préservation des habitats et des espèces et la promotion des exportations.

Les objectifs scientifiques et de recherche dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture portent en grande partie sur la connaissance des ressources biologiques, animales et végétales, marines et continentales, à travers leur évaluation scientifique périodique et l’instauration du suivi de l’effort de pêche, la préservation et la valorisation des ressources halieutiques, l’amélioration de la productivité des systèmes considérés, le développement des technologies adaptées visant l’intensification des systèmes de production et l’exploitation rationnelle des ressources naturelles aquacoles.

L’ensemble de ces objectifs ne peut être atteint sans une connaissance précise et suivie des caractéristiques des milieux récepteurs et de leur potentiel biologique naturel. Il en est de même pour les menaces qui pourraient peser sur la qualité de ces milieux, notamment les impacts dus à l’anthropisation. Par ailleurs, la sécurisation de l’environnement par une pratique responsable de ces activités ne pourrait être ignorée. Du point de vue de la sécurité du consommateur, il est impératif que les aspects de salubrité et de qualité des produits marins soient pris en compte. L’examen de la durabilité du développement du secteur des productions aquatiques doit être intégré dans les préoccupations des gestionnaires et des décideurs, afin de permettre la participation des différents acteurs et leur organisation, le cas échéant. Le but en est d’assurer une activité socialement acceptable et économiquement viable, en conformité avec les orientations actuelles des différentes instances internationales.

SYNTHESE DES PROPOSITIONS

Domaines retenus :

Domaine 1 / Ressources halieutiques : Biologie, évaluation et gestion

Axe 1. Biologie et écologie des ressources halieutiques
* Description du cycle de vie et de la dynamique spatio-temporelle des principales espèces exploitées.
* Biologie et écologie des espèces d’intérêt halieutique (croissance, reproduction, relations trophiques,…)
* Identification et localisation des habitats halieutiques essentiels (frayères, zones de nourriceries, voies de migration)
* Identification des stocks (approches génétique, morphologique, biologique,..)

Axe 2. Evaluation et gestion des ressources halieutiques
* Evaluation de l’état des ressources halieutiques (espèces, abondance, structure démographique, biomasse féconde, …)
* Localisation géographique des principaux stocks d’intérêt halieutique
* Suivi des stocks de grands migrateurs pélagiques
* Suivi de l’état d’exploitation des espèces d’intérêts halieutiques (séries temporelles)
* développement de modèles de gestion des stocks

Axe 3. Gestion écosystémique des pêches
* Etude du fonctionnement des écosystèmes, en particulier sous l’angle des interactions entre espèces
* Biodiversité et facteurs structurants les assemblages de poissons
* Interactions trophiques : prédateurs, proies jouant un rôle important dans le transfert d’énergie dans la chaine alimentaire.
* Changements climatiques et conséquences sur la ressource : déplacement des espèces, changement des rythmes chronobiologiques.
Compétition entre espèces

Axe 4. Techniques et technologies des pêches
* Développement et optimisation des engins de pêche
* Développement des méthodes de pêche et de sélectivité
* Introduction de nouvelles pratiques de pêche pour la valorisation de nouvelles ressources.

Domaine 2 / Ressources aquacoles : installation, surveillance et optimisation

Axe 1. Valorisation des potentialités et des ressources naturelles
* Diversification des espèces élevées en eau douce et marine (maîtrise de la reproduction et de l’élevage larvaire)
* Valorisation aquacole des eaux continentales et côtières
* Evaluation des capacités de charge des eaux continentales et côtières
* Valorisation et optimisation de l’exploitation des espèces d’intérêts aquacoles (anguille, artémia).
* Choix des sites propices au développement de l’aquaculture marine et continentale

Axe 2 Durabilités des systèmes de production
* Identification et mise en place d’indicateurs de durabilité de l’aquaculture marine
* Identification et mise en place d’indicateurs de durabilité de l’aquaculture continentale.
Axe 3. Qualité des procédés et des produits
* Mise en place et/ou optimisation de technologies pour une production aquacole propre
* Mise en place et/ou optimisation de structures d’élevage piscicoles et conchylicoles
* Formulation d’aliments appropriés pour les différentes espèces élevées.
* Traçabilité des produits de l’aquaculture
* Certification et labellisation
* Prévention et traitement des pathologies

Domaine 3/ Ecosystèmes côtiers : surveillance, usage et mise en valeur

Axe 1. Ecosystèmes marins côtiers vulnérables
* Identification et caractérisation des zones côtières d’intérêt écologique (ex : herbier de posidonie,..)
* Inventaire des espèces endémiques et/ou d’intérêt patrimonial
* Biologie et écologie des espèces d’intérêt patrimonial
* Evaluation de la valeur ajoutée de la préservation des espèces d’intérêt patrimonial

Axe 2. Mise en valeur et aménagement intégré de la zone côtière
* Mise en place d’aires marines protégées
* Importance de l’effet des réserves marines sur le recrutement et le renouvellement des ressources
* Utilisation des récifs artificiels pour augmenter la productivité halieutiques

Axe 3. Surveillance et état de santé des écosystèmes aquatiques
* Systèmes de surveillance et de contrôle de la qualité des écosystèmes aquatiques
* Suivi de la qualité des écosystèmes aquatiques (développement de bio-indicateurs)
* Réponse des écosystèmes à l’intensification des activités de pêche
* Surveillance des espèces toxiques et introduites
* Impacts des espèces invasives et introduites sur les écosystèmes et la biodiversité

Axe 4. Environnement côtier, santé et sécurité du consommateur
* Impacts anthropiques sur les écosystèmes côtiers
* Impacts de la pêche sur les écosystèmes côtiers
* Contrôle de la qualité des ressources exploitées (ex : contamination chimique, bactériologique…).

Axe 5. Interactions environnement-aquaculture
* Impacts de l’aquaculture sur l’environnement
* Environnement, anthropisation et activités aquacoles

Domaine 4/ Qualité et transformation des produits aquatiques

Axe 1. Hygiène et contrôle de la qualité

*Etablissement et usage de documentation et système d’archivage ;

- Performance des plans d’autocontrôle sanitaire de la pêche et de l’industrie annexe ;

- Performance des plans d’autocontrôle sanitaire de l’aquaculture et de l’industrie annexe

Axe 2. Valorisation industrielle et conservation des produits
*Utilisation des techniques de conservation des produits aquatiques frais ;
*Valorisation industrielle des produits marins à faible valeur commerciale ;
*Valorisation industrielle des produits d’aquaculture d’eau douce ;

Axe 3. Techniques et technologie de la transformation
* Techniques d’utilisation et de transformation des algues par l’industrie ;
*Introduction des nouvelles techniques de transformation des produits halieutiques ;
*développement des procédés et du matériel de traitement des produits aquatiques ;

Domaine 5/ Economie, sociologie et réglementation

Axe 1. Economie de la pêche et de l’aquaculture
• Commercialisation des produits de la pêche ;
• Effets des programmes d’aides sur le développement économique de l’activité ;
• Les limites et risques économiques de l’activité de pêche ;
• Effet économique de la réglementation sur les pêcheurs

Axe 2. Organisation sociale des communautés de pêcheurs
• Organisation sociale des communautés de pêcheurs ;
• Système de sécurité et de retraites dans le secteur de la pêche ;
• Relation de travail dans le secteur de la pêche ;
• Effet sociologique de la réglementation sur les pêcheurs

Axe 3. Gestion intégrée des zones côtières (GIZC) et conflits d’usages.
• Interaction économique et sociale du secteur de la pêche avec le secteur du tourisme et l’environnement ;
• Gestion intégrée des zones marines protégées